Accueil > Nouvelles > Samsung produit une mémoire flash V-NAND de 100 couches, le principal marché des disques SSD d'entreprise

Samsung produit une mémoire flash V-NAND de 100 couches, le principal marché des disques SSD d'entreprise

Samsung Electronics a annoncé le lancement de la production de la première mémoire flash V-NAND à 100 couches du secteur et envisage de l'adopter pour l'entreprise PCSSD. Le géant sud-coréen de la technologie a déclaré que les disques SSD basés sur une mémoire flash V-NAND 256 Gb3 bits avaient commencé à être fournis aux fabricants mondiaux de PC. Avec des cellules flash V-NAND à 100 couches ne nécessitant qu'une seule attaque, le nouveau produit est le leader du marché en termes de vitesse, de débit et d'efficacité énergétique.

Le média étranger ZDNet a indiqué que Samsung avait fourni 250 Go de SATAPCSSD à un client sans nom.

La société augmentera ses capacités au cours du second semestre de cette année et utilisera une mémoire flash V-NAND 512Gb3 bits pour produire des produits SSD et eUFS afin de répondre aux nouvelles exigences de diverses spécifications.

Samsung a déclaré que sa mémoire flash V-NAND de 100 ou 6 générations présentait une latence d'écriture de 450 µs et un temps de réponse en lecture de 45 µs.

Comparé au flash V-NAND à 90 couches, le flash V-NAND à 100 couches augmente non seulement de 10% ses performances, mais consomme également 15% d'énergie en moins. En outre, le nouveau processus réduit les étapes de production, la taille des puces et augmente la production de 20%.

Pour l'avenir, Samsung prévoit de déployer une nouvelle mémoire flash V-NAND dans les secteurs de la téléphonie mobile et de l'automobile afin de renforcer son leadership sur le marché des mémoires flash.

Auparavant, le géant de la technologie sud-coréen avait averti que la performance de la société demeurait incertaine avant la publication du rapport sur les résultats du deuxième trimestre, notamment des tensions causées par les tensions commerciales entre le Japon et la Corée du Sud.

Plus tôt cette semaine, le Japon a retiré le mois dernier la Corée du Sud de sa liste blanche de partenaires commerciaux et a imposé des restrictions commerciales aux principaux matériaux utilisés dans la production de semi-conducteurs.

En dépit de SK Hynix en Corée, ses dirigeants ont ordonné aux entreprises de développer des plans d’urgence. Mais Samsung ne semble pas être aussi énervé, mais a décidé de continuer à investir dans la production au second semestre de cette année.

Enfin, compte tenu de la forte baisse des bénéfices et de la demande dans le secteur des mémoires, le bénéfice d’exploitation du deuxième trimestre devrait être réduit de moitié par rapport à la même période de l’année dernière.