Accueil > Nouvelles > Après Ralec et Yageo, Walsin, UNI ROYAL et de nombreux autres fabricants ont augmenté les prix de résistance

Après Ralec et Yageo, Walsin, UNI ROYAL et de nombreux autres fabricants ont augmenté les prix de résistance

Suite à l'ajustement des prix de résistance par Ralec et Yageo, Walsin, UNI ROYAL et d'autres fabricants ont également suivi et émis des augmentations de prix dans un proche avenir.

Selon le média taïwanais Zhongshi Electronic News, les nouvelles commandes de Walsin augmenteront de 10 à 15% et la résistance d'UNI ROYAL, le deuxième plus grand fabricant de résistances au monde, augmentera de 20%.


En ce qui concerne les nouvelles de l'augmentation des prix, Walsin a seulement répondu que le prix serait déterminé en fonction de l'offre et de la demande du marché. Walsin a également souligné que le marché des résistances à puce est en très bon état. À l'exception de certains produits semi-finis, il n'y a pas de stock de produits finis. Cependant, la société n'a pas l'intention d'étendre la production de résistances à puce en 2021.

Selon l'avis d'augmentation de prix reçu par l'agent, Walsin a augmenté de 15% dans les spécifications de grande taille telles que 0603, 0805 et 1206, et a augmenté de 10% dans les spécifications de petite taille telles que 0201 et 0402 pour les téléphones mobiles. Les nouvelles commandes s'appliquent aux nouveaux prix.

Le rapport a souligné que sur la base de l'expérience passée, Walsin est généralement en retard d'un quart par rapport à l'ajustement des prix de Yageo, mais la récente vague d'ajustements de prix a été plus rapide qu'auparavant. L’industrie estime que les cotations de Chaozhou Sanhuan pour les fabricants de résistances de deuxième ligne ont augmenté dans tous les domaines, ce qui a accéléré les augmentations de prix des autres fabricants de résistances.

En outre, Rubycon, la troisième plus grande centrale d’aluminium du Japon, a également publié un avis d’augmentation de prix la semaine dernière. Compte tenu de l'augmentation des prix des matières premières, des restrictions de production causées par l'épidémie de COVID-19 et de la hausse des coûts, la société a commencé à mettre en œuvre des augmentations de prix le 1er mars.